Skip to main content

La coopération technique dans le domaine des droits de l’homme


Depuis la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme, les Nations Unies ont insisté sur l’importance de garantir la protection des droits de l’homme par l’état de droit et ce concept a guidé les programmes de l’ONU pour la promotion et la protection des droits de l’homme à travers le monde. Dans ce contexte, le programme de coopération technique des Nations Unies dans le domaine des droits de l’homme est chargé depuis 1955 d’aider les États qui en font la demande à créer et renforcer des structures nationales ayant un impact direct sur le respect général des droits de l’homme et le maintien de l’état de droit. L’assistance technique fournie par le HCDH a pour principal objectif d’améliorer la vie quotidienne de la population en s’assurant que personne ne soit laissé pour compte.  Le Programme de développement durable à l’horizon 2030, composé de plusieurs objectifs, est un programme soutenu par tous les gouvernements qui vise à accomplir des progrès très concrets en matière de droits de l’homme. Le programme de coopération technique dans le domaine des droits de l’homme est un instrument important pour soutenir les États dans cet effort.

Qu’est-ce que la coopération technique ?

« Une coopération technique efficace est essentielle à la prévention, qu’il s’agisse de prévenir la souffrance, la discrimination et la marginalisation, ou encore les conflits » – Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

La coopération technique est une composante essentielle du programme du HCDH pour soutenir les États dans leurs efforts pour promouvoir et protéger les droits de l’homme et réaliser les objectifs de développement durable. Grâce à la coopération technique et à des services consultatifs, le HCDH fournit une assistance pratique aidant à la mise en place d’infrastructures nationales et régionales des droits de l’homme. Cette coopération est financée par le budget ordinaire et par des contributions volontaires au HCDH.

Le programme de coopération technique s’inscrit dans le cadre des priorités, des résultats attendus et des stratégies du HCDH. Afin d’assurer une coopération technique efficace, le programme s’appuie sur sept éléments identifiés par le Conseil d’administration du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour la coopération technique dans le domaine des droits de l’homme*.

  • Indivisibilité de tous les droits / droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux
    Il est important d’ancrer la coopération technique dans le caractère universel et indivisible de tous les droits de l’homme (droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux), y compris les aspects liés à la protection et la promotion.
  • Appui aux institutions et cadres nationaux pour la protection des droits de l’homme
    Il est important de renforcer les institutions et les cadres nationaux dans le domaine des droits de l’homme, grâce à la coopération technique et aux services consultatifs.
  • Suivi des recommandations formulées par les mécanismes des droits de l’homme 
    La coopération technique devrait être fournie de sorte à favoriser l’application et le suivi des recommandations des mécanismes des droits de l’homme, y compris les recommandations issues de l’Examen périodique universel.
  • Objectifs nationaux de développement et objectifs de développement durable à l’horizon 2030
    Une coopération technique efficace en matière de droits de l’homme devrait être conforme aux objectifs nationaux de développement et les éclairer en vue d’atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030
  • Partenariats avec toutes les entités sur le terrain
    Il est important de conclure des partenariats avec toutes les entités sur le terrain.
  • Participation  
    Les programmes de coopération technique devraient assurer la plus large participation possible de toutes les composantes de la société.
  • Intégration des droits de l’homme dans les programmes et opérations des Nations Unies dans chaque pays et région
    Pour être efficace, la coopération technique dans le domaine des droits de l’homme devrait être intégrée dans les activités de l’ensemble des programmes et opérations des Nations Unies, dans chaque pays et chaque région.

Cette assistance prend la forme de services consultatifs d’experts, de formations, d’ateliers et de séminaires, de bourses, de subventions, d’informations et de documents, et d’une évaluation des besoins nationaux en matière de droits de l’homme. Le programme repose sur la coopération avec les mécanismes internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Dans le cadre de ce programme, le HCDH donne des conseils juridiques sur des questions relatives aux droits de l’homme à intégrer dans des politiques et des pratiques, facilite l’apprentissage, le transfert de connaissances et le partage de l’expérience en ce qui concerne la réalisation et la promotion des droits de l’homme et le renforcement des institutions nationales, mène des programmes d’éducation aux droits de l’homme pour promouvoir une culture des droits de l’homme, sensibilise les différents intervenants aux questions relatives aux droits de l’homme, communique sur les programmes et les partenariats réussis, facilite le dialogue entre les parties prenantes sur les questions relatives aux droits de l’homme et apporte un appui à la coopération avec les mécanismes internationaux relatifs aux droits de l’homme et à leur fonctionnement.